La composition du miel de Manuka Actif

Du sucre d’origine naturelle, un peu d’eau et des centaines de substances issues des plantes et transformées par les abeilles : voilà ce que contiennent tous les miels. Ce qui rend le miel de Manuka Actif si unique, c’est sa forte teneur en méthylglyoxal (MGO), un composé issu du nectar des fleurs de cette plante australe.

De quoi sont composés les miels ?

Du sucre d’origine naturelle, un peu d’eau et des centaines de substances issues des plantes et transformées par les abeilles : voilà ce que contiennent tous les miels. Ce qui rend le miel de Manuka Actif si unique, c’est sa forte teneur en méthylglyoxal (MGO), un composé issu du nectar des fleurs de cette plante australe.

De quoi sont composés les miels ?

D’une manière générale, le miel est composé d’environ 80% de sucres et 17% d’eau. La part restante correspond à :

  • Divers composés d’origine végétale qui varient selon les plantes butinées et d’autres facteurs environnementaux (la saison de récolte, le climat, la zone géographique…) ;
  • Des acides aminés, des minéraux, des vitamines et autres antioxydants ;
  • Des enzymes sécrétées par les abeilles pour transformer les nectars en miel, notamment la défensine-1 et la glucose-oxydase.

En résumé, les miels sont tous un peu les mêmes, et tous un peu différents !

Miel de Manuka Actif : qu’a-t-il de spécial ?

Le miel de Manuka provient de la transformation par les abeilles du nectar des fleurs d’un arbuste de Nouvelle-Zélande, le Leptospermum scoparium, utilisé dans la médecine traditionnelle depuis des siècles. Comme les autres miels, il contient du sucre, principalement du fructose et du glucose, de l’eau (10%), des substances d’origines végétales telles que des acides phénoliques (acides caféiques, isoféruliques, galliques, coumariques, etc.) et des flavonoïdes (pinocembrine, chrysine, lutéoline, quercétine, kaempférol, etc.). Le miel de Manuka contient également d’autres composés provenant de la plante et lui conférant ses propriétés exceptionnelles, tels que :

  • du dihydroacétone (DHA) qui se transforme en méthylglyoxal (MGO) durant la maturation du miel. Ce composé naturel est présent dans le miel de Manuka dans des concentrations jusqu’à 100 fois supérieures aux autres miels ;
  • du méthyl-syringate (MSYR) et l’un de ses dérivés, la leptospérine (ou leptosine) issue uniquement du nectar des fleurs de Manuka, qui induisent une action enzymatique convertissant le peroxyde d’hydrogène en hypochlorite de sodium. 1 2 3 4 5
1 Alvarez-Suarez JM : The Composition and Biological Activity of Honey: A Focus on Manuka Honey. Foods 2014, 3, 420-432.
2 Kwakman PH, te Velde AA, de Boer L, Speijer D, Vandenbroucke-Grauls CM, Zaat SA : How honey kills bacteria. FASEB J. 2010 Jul;24(7):2576-82.
3 Carter DA, Blair SE, Cokcetin NN, Bouzo D, Brooks P, Schothauer R, Harry EJ : Therapeutic Manuka honey: No longer so alternative. Frontiers in Microbiology, 2016.
4 Cianciosi D, Forbes-Hernández TY, Afrin S, et al. Phenolic Compounds in Honey and Their Associated Health Benefits: A Review. Molecules. 2018 ; 23(9):2322.
5 Poret M, Tran T, Marie Villotte M, Nüsse O : La myéloperoxydase : un fin stratège face à l’infection par un pathogène. Med Sci (Paris) 2017 ; 33 : 741–743